L’ami des potagers bio : le purin d’orties ! - Louvre-Lens

L’ami des potagers bio : le purin d’orties !

Purin d'orties

Certaines pratiques, naturelles et écologiques, permettent de fortifier vos plants et les prémunir de certaines maladies, parasites ou champignons grâce à des végétaux que vous pouvez trouver dans votre jardin ou autour de chez vous. La plus connue est le purin d’ortie, voici ses bienfaits et sa recette !

Qu’est-ce qu’un purin ?

Astuce naturelle pour les jardiniers écologiques, le purin d’ortie est une fermentation d’orties obtenue par macération dans l’eau. Cette macération va permettre l’extraction des éléments bénéfiques et très efficaces pour vos plantations.

Pourquoi l’ortie ?

Au-delà du fait d’être un produit naturel et facile à se procurer, l’ortie a de multiples vertus :

  • Riche en azote, l’ortie est un engrais efficace qui va fortifier vos plants et les rendre résistants à certaines maladies.
  • L’ortie un bon répulsif contre de nombreux parasites comme les pucerons.
  • L’ortie hachée peut être utilisée en compostage de surface, aux pieds des plants de tomates par exemple.
  • L’ortie attirent des auxiliaires comme les abeilles et les coccinelles !

Savoir reconnaître l’ortie !

Ortie Blanche, lamium alba, et ses tétrakens

Ortie dioïque, Urtica dioïca, et ses stipules

Les différentes étapes de préparation du purin d’ortie :

  • Etape 1 : la cueillette

Avec des gants et des manches longues, prélevez des branches d’orties avant la montée en graines. Il vous faudra 1 kg d’orties fraîches. Ne lésinez pas sur la quantité, le volume est trompeur ! Préférez l’ortie fraîche pour bien conserver toutes les vertus de la plante.

  • Etape 2 : hacher les orties

Toujours avec les gants ou à l’aide d’un couteau, hachez les branches et feuilles d’orties et placez-les dans un seau ou une poubelle. L’important est utiliser un contenant non métallique avec un couvercle pour maintenir le gaz et la chaleur à l’intérieur pendant le processus de fermentation.

  • Etape 3 : verser l’eau

Versez 10L d’eau (de pluie de préférence) dans le contenant et couvrez pour laisser monter en température. Laisser macérer 14 jours à 20°C ou 21 jours si la température extérieure est plus fraîche en évitant qu’elle soit inférieure à 5°C. N’oubliez pas de remuer quotidiennement.

  • Etape 4 : c’est prêt !

Le purin est prêt quand la fermentation est achevée c’est-à -dire lorsque vous constaterez que les bulles à la surface ont disparu. L’odeur est également un bon indicateur, plus l’odeur est désagréable mieux c’est ! Filtrez le purin dans un linge et conservez-le dans un bidon ou une bouteille pendant maximum 1 an dans un endroit frais (-18°C).

Le purin d’ortie réalisé au Louvre-Lens

Comment utiliser le purin ?

  • Un fertilisant. Diluez 2L de purin dans 10L d’eau et versez à l’arrosoir sur vos plants chaque semaine (1L maximum par m²)
  • Un anti-parasitaire ou fongicide. Diluez 1L de purin dans 10L d’eau et arrosez, à l’aide d’un pulvérisateur, les feuilles de vos plants toutes les deux semaines.
  • Ne jamais l’utiliser pur sur vos plants. La dilution vous permet ainsi d’avoir une bonne réserve de purin à moindre coût !

Que faire des déchets après la filtration ?

Il n’y a tout simplement pas de déchets avec le purin d’orties. Le surplus de purin pur et les feuilles sont d’excellents activateurs de composts, il suffit de les intégrer pour accélérer la décomposition.

N’hésitez pas à (re)lire notre article sur le compostage !

D'autres articles de la même catégorie

8 astuces pour favoriser la biodiversité chez soi !
Qu’on ait un grand ou un petit espace, des gestes simples suffisent pour favoriser la biodiversité : la diversité du vivant. Un balcon ?  Un jardin ? Une façade ? Vous trouverez au moins une astuce à appliquer chez vous !
Zoom sur les alternatives au « phyto » !
Un radeau végétal pour nos canards ? 🦆