Musée fermé
Parc ouvert jusqu'à 19:00
Fermer Plan de travail

Comment conserver au mieux ses plantes aromatiques ?

Elles donnent vie à vos plats préférés. L’été, leurs délicieuses effluves embaument le parc et vos jardins. Curry, romarin et thym n’ont pas leur pareil pour nous ouvrir l’appétit ! Mais comment en profiter toute l’année ? Voici quelques astuces pour faire durer le plaisir jusqu’à l’année prochaine !

8 jours au frigo

Fraîchement cueillies, les herbes aromatiques lavées et égouttées peuvent être conservées 8 jours au réfrigérateur déposées dans un contenant, sur un papier absorbant humide. Cette technique fonctionne bien sur ce qu’on appelle les « fines herbes » telles que la ciboulette, le basilic ou le cerfeuil.
Les bouquets de persil, eux, tiennent assez longtemps dans un verre d’eau tout en étant très déco dans la cuisine !

6 mois au congélateur

  • Lavez, séchez et disposez les fines herbes sur une plaque dans le congélateur. Quelques heures plus tard récupérez les herbes et placez-les dans un bocal ou un sac congélation avant de les réintroduire dans le congélateur. Ainsi, elle ne colleront pas entre elles ce, qui sera plus commode pour prendre juste le nécessaire !
  • Quand vous préparez un mélanges d’herbes pour vos sauces faites maison, pensez à les placer dans les compartiments d’un bac à glaçon, rempli d’huile d’olive avant congélation. Les cubes d’aromates pourront être incorporés directement dans vos sauces !
  • Un mojito en décembre… pourquoi pas ? Remplissez votre bac à glaçons de menthe fraîche et d’eau  😉

1 an après séchage

Les plantes séchées ont plus de goût que les plantes fraîches !

  • Pour la préparation des tisanes, tiges et feuilles sont conservées. Les bouquets sont liés et placés tête en bas dans un pièce sèche et sombre pendant 10 à 15 jours. Rangez-les ensuite les dans des bocaux hermétiques.
  • Pour les herbes et épices sèches, seules les feuilles seront utilisées, c’est pourquoi selon le type de plantes vous effeuillerez directement comme le persil, après séchage pour le laurier et vous conserverez les tiges pour le romarin et le thym. Les feuilles seules seront disposées à plat sur une cagette à légume ou une claie faite maison avec une toile moustiquaire. Il existe également une méthode plus rapide sur la plaque du four à raison de 2h à basse température.

Pensez-y !

Avec son parfum de curry, l’helicrysum italicum, l’immortelle d’Italie est un incontournable des jardins !

 

 

D'autres articles de la même catégorie

Stimuler et renforcer les défenses de nos plantations
Le point sur les plantes parfaites pour fabriquer des biostimulants « maison »!
Connaissez-vous les oyas ?
Cette technique a été utilisée depuis des millénaires sur tous les continents ! Les oyas (ou ollas) sont des jarres en terre cuite non recouvertes de céramique que l'on enterre jusqu’à leur col. Mais pour quoi faire ?
L’araignée : l’alliée écologique de votre potager !
Malgré les sentiments qu’elles suscitent, nos petites araignées sont tellement utiles !