Connaissez-vous les oyas ? - Louvre-Lens
Icône pour  Icône pour  Icône pour  Icône pour  Icône pour  Icône pour  Icône pour

Connaissez-vous les oyas ?

Parce que la gestion de l’eau est un enjeu majeur, toutes les techniques sont bonnes pour gérer au mieux les besoins de vos cultures ! Lors du café-potager du 19 mai, plusieurs d’entre vous et Madame Lecoeur en particulier se sont montrés très intéressés par la technique des oyas. On s’est dit que ce serait intéressant de tout récapituler dans un article court, qui pourra profiter à d’autres.

Les oyas (ou ollas) sont des jarres en terre cuite non recouvertes de céramique que l’on enterre jusqu’à leur col. Leur porosité permet une diffusion progressive de l’eau qu’elles contiennent sous la surface de la terre, par capillarité.  Elles sont ainsi parfaitement adaptées aux cultures potagères de petite surface, puisque cette technique permet de garder une humidité constante autour d’elles !

Pourquoi utiliser des oyas ?

  • 70% d’économie en eau d’arrosage en limitant les pertes consécutives à la gravité et à l’évaporation
  • L’humidité demeure au niveau des racines de vos cultures
  • La plante n’utilise que ce dont elle a besoin
  • Pas de stress hydrique par manque d’eau
  • Pas de choc thermique entre l’eau fraîche de votre arrosoir et votre plant, l’eau est maintenue à la température du sol
  • Matériaux 100% naturel
  • Soutient l’artisanat local

Comment procéder ?

  • Choisir le bon emplacement selon le volume de l’oya et leur rayonnement sur les zones de plantations
  • Creuser un trou plus grand afin d’aérer la terre sur le pourtour
  • L’enterrer en prenant soin de laisser le col au-dessus du niveau du sol
  • Remplir d’eau jusqu’en haut
  • Refermer le couvercle ou le bouchon en liège pour éviter l’évaporation

Dans notre potager pédagogique nous avons choisi de placer des oyas dans un carré surélevé destiné à la culture de tomates. Nous en avons placé sur les ¾ de la longueur en quinconce pour comparer le développement des plans avec et sans oyas ! Pourquoi les tomates ? Pour éviter l’excès d’humidité sur les feuilles et l’apparition de maladies comme le mildiou, c’est pour cette raison qu’on arrose jamais les feuilles des pieds de tomates !  Si vous avez une serre cette technique est parfaite pour vous !

Conseils pour le premier remplissage :
1- Arrosez copieusement la terre de votre parcelle pour la gorger d’eau car un sol sec contribuera à vider les oyas trop rapidement au début.
-2 Ensuite pensez à vérifier régulièrement le niveau de l’eau contenue dans vos oyas, celui-ci devant être maintenu à un niveau constant, pour que le taux d’humidité de la terre entourant l’oya reste lui aussi constant.
3- N’oubliez surtout pas de biens refermer le couvercle pour éviter l’évaporation.

Selon la contenance de votre oya il vous suffira de remplir vos contenants environ une à deux fois par semaine, en veillant à maintenir un paillage en surface.

Remplissage régulier de l’oya en refermant bien le couvercle pour éviter l’évaporation


Comment entretenir ses oyas pour les conserver longtemps ?

Une fois la saison achevée, vous pouvez retirer les oyas de vos plantations pour les nettoyer de tous les résidus de terre, d’algues et autres lichens qui auraient pu se développer à la surface de votre jarre. De l’eau claire et une brosse douce rétabliront la porosité pour le printemps prochain tout en préservant la terre cuite du gel hivernal 😉

Quelques conseils pour fabriquer vous-même votre oya

De nombreux tutos sont disponibles sur le net pour fabriquer vos oyas à moindre coût. Pour éviter les contenants maison qui intègrent colles et silicone non écologiques, un pot en terre cuite fermé d’un côté par un bouchon de liège et de l’autre d’une coupelle en terre cuite retournée feront l’affaire et préserverons la qualité de votre terre nourricière. Comme toujours, restons simple et naturel !

 

Merci à Madame Lecoeur pour le partage de ce souvenir du café-potager du 19 mai 2021 !

 

 

D'autres articles de la même catégorie

Photo en extérieur : 8 astuces pour révéler votre âme d’artiste !
Découvrez les laies : ces micro-jardins pédagogiques
Dans le plan d’aménagement du parc, l’architecte paysagiste Catherine Mosbach a prévu des zones d’expérimentation à vocation pédagogique. Ces zones appelées "laies" sont en cours d’implantation...
6 conseils bien-être pour faire entrer la nature dans votre “cocon-finement”
En cette période éprouvante pour nombre d’entre nous, nous avons besoin de réconfort ! On vous donne quelques petites astuces pour profiter de bienfaits simples et naturels accessibles à toutes pour faire entrer la nature chez-vous !