Construire un hôtel à insectes - Louvre-Lens

Construire un hôtel à insectes

Les insectes sont indispensables à l’équilibre écologique de notre environnement : ils contribuent activement au maintien des cycles naturels. Certains vont aider à lutter contre les pucerons par exemple tandis que d’autres vont aider à la pollinisation des cultures.

Hôtel à insecte dans une clairière du bois pionnier

Un refuge pour nos alliés

Dans des espaces de plus en plus urbanisés, lorsque les habitats naturels font défaut, la biodiversité est mise à mal et c’est toute la chaîne alimentaire qui est impactée.

En offrant un large panel d’habitats possibles aux insectes, nous encourageons l’installation d’espèces diverses et variées. Des zones d’ombres, de plein soleil, un tas de pierre, des bosses ou des creux sont autant de possibilités pour y accueillir des habitants !

Principes d’implantation de votre hôtel à insectes

  • Préférer une orientation vers l’Est pour bénéficier du soleil le matin et de l’ombre l’après-midi
  • Le protéger des vents dominants
  • Essayer d’avoir une élévation à 30 cm du sol pour les étages supérieurs
  • Installer un toit pour protéger les insectes de l’humidité
  • Privilégier l’installation de pierres, de tuiles, briques et rondins à même le sol sous le premier étage
  • Veiller à la qualité de la fixation pour ne pas perturber la vie qui va s’installer
  • Choisir un emplacement calme sans trop de passage
  • Garantir le gîte et le couvert en l’installant à proximité d’un point d’eau, d’un potager ou de fleurs

Le parc du Louvre-Lens compte plusieurs hôtels à insectes. Nous avons choisi de les adosser à des arbres pour les protéger du vent, bénéficier de l’ombre et d’une protection contre la pluie.

Hôtel à insectes du potager pédagogique

Un exemple d’aménagement

Voici l’exemple d’un hôtel fait maison, avec des matériaux de récupération uniquement. Le bois n’est pas traité chimiquement, nous lui avons simplement passé de l’huile de lin pour le préserver.

Exemple d’aménagement d’un hôtel à insectes

 

Dans un hôtel à insectes, qui loge où ?

Le défi, c’est de pouvoir fournir à chaque futur habitant un espace idéal. Chaque compartiment est aménagé pour répondre aux besoins physiologiques, physionomiques ou nutritifs de son locataire. On peut ainsi se poser ces questions : est-il gros ou petit ? Est-il doté d’ailes ? Si oui, comment se replient-elles ? Rampe-t-il ? Saute-il ? A-t-il le sang chaud ? Cherche-t-il à se réchauffer ?…

Emplacement 1
Carabes et autres scarabées

Se nourrissent de pucerons, d’acariens et de limaces. Ils peuvent être accueillis avec des branchages, brindilles morceaux de bois fendus et d’écorces. Ici, ce sont des branches de sureau et des rondins de bois.

Emplacement 2
Papillons

Grands pollinisateurs, ils préfèrent un espace fermé, avec de fines fentes verticales pour se glisser à l’intérieur en rabattant leurs ailes.

Emplacement 3
Coccinelles

Grandes dévoreuses de pucerons, elles aiment se loger dans les tiges creuses, les copeaux de bois, les pommes de pin, les feuilles mortes, les coquilles de noix…

Emplacement 4
Chrysopes

Se nourrissent de bien des parasites : pucerons, cochenilles farineuses, aleurodes (ou mouches blanches), œufs d’acariens…
Ils aiment la paille, le carton empilé, le papier froissé ou les branchettes. Les chrysopes s’insèrent dans des fentes horizontales en repliant leurs ailes.

Emplacement 5
Osmies

Solitaires, ces abeilles pollinisent les premières fleurs des arbres fruitiers, dès le mois de mars. Elles affectionnent les tiges creuses, le bambou, les briques et le bois quand il présente des trous suffisamment gros pour pouvoir y pénétrer. Les branches tendres de sureau dans le compartiment 1 feraient très bien l’affaire également !

Emplacement 6
Abeilles charpentières

Grandes pollinisatrices dont les larves se nourrissent de pucerons, les abeilles charpentières aiment le bois perforé de gros trous qu’elle agrandira pour pouvoir continuer à y séjourner quand elle aura grandi.

Emplacement 7
Lézards

Leur repas se constitue d’araignées, de criquets et grillons, de pucerons et de mouches. Leur abri idéal intègre des pierres plates et des cailloux. Les pierres ont l’avantage de restituer la chaleur engrangée tout au long d’une exposition au soleil, ce qui est très appréciable pour un animal au sang froid !

Emplacement 8
Crapauds

Ils adorent les limaces et  les chenilles. Pour les attirer dans un endroit frais et humide,  il faut leur préparer un entassement de pierres plates et/ou de bois.

Et en bonus,  cette photo d’un mini hôtel à insectes fabriqué à partir des chutes de chêne, de branches de sureau et de sciure de bois récupérée lors de la construction.

N’hésitez pas à (re)lire notre article sur la récupération et la mise en valeur des déchets verts, où l’on vous apprend aussi à fabriquer un abri à perce-oreille !

D'autres articles de la même catégorie

Nos astuces pour gérer vos déchets verts pendant le confinement
Un radeau végétal pour nos canards ? 🦆