Grenouilles, crapauds, tritons, salamandres... : à vos mares ! - Louvre-Lens
Icône pour  Icône pour  Icône pour  Icône pour  Icône pour  Icône pour  Icône pour

Grenouilles, crapauds, tritons, salamandres… : à vos mares !

En ce moment, nous aménageons deux nouvelles mares : autant de nouveaux habitats pour nos amis des zones humides les plus craintifs et les plus fragiles !

Qu’est ce qu’une mare ?

Une mare est un trou d’eau à profondeur limitée qui, contrairement au bassin d’agrément, n’accueille pas de poissons de façon à privilégier la reproduction des batraciens, larves de libellules et autre microfaune prédatée justement par les poissons un peu trop gourmands !
Sans mouvement et de faible volume, cette eau se réchauffe vite et correspond bien aux besoins des animaux à sang froid comme les reptiles et batraciens. Permanente ou temporaire, c’est un véritable puits de biodiversité !

Un écosystème à part entière

Un écosystème est un milieu dans lequel vivent et interagissent des êtres vivants, certains en tant que prédateurs et d’autres en symbiose. La symbiose est l’association de deux organismes vivants d’espèces différentes qui cohabitent en tirant un bénéfice mutuel. Il existe de nombreux écosystèmes et de nombreux milieux, la mare en est un : c’est une petite zone sauvage aquatique très particulière ! Tout y est question d’équilibre.

Malheureusement, les mares sont de moins en moins nombreuses, c’est pourquoi il est important d’en créer quand cela est possible : c’est la garantie d’une préservation de certaines espèces.

Que va –t-on trouver dans et autour la mare ?

Une simple mare a le pouvoir d’attirer une diversité d’animaux assez incroyable :

  • Des amphibiens : grenouilles, crapauds, tritons et salamandres

Tétard de grenouille verte, Rana kl. Esculenta, en mode camouflage

 

Tétards de crapauds communs, bufo bufo, en pleine métamorphose avant la régression de leur queue

  • Des reptiles : lézards, orvets et serpents
  • Des insectes : moustiques, libellules, dytiques, les vers de vase et éphémères

Demoiselle du genre Agrion jouvencelle

  • Des mollusques : les limnées, ces petits escargots qui se nourrissent d’algues
  • Des petits crustacés
  • Des mammifères : les hérissons (friands de mollusques et d’eau), les chauves-souris, attirées par les moustiques
  • Les oiseaux qui vont y étancher leur soif, chasser les insectes et pour certains se reproduire dans les herbes. Vous avez certainement déjà croisé la famille de poules d’eau qui a pris ses quartiers depuis deux ans aux abords du bassin ?
  • Une végétation aquatique riche qui participe à l’oxygénation de la mare tout en offrant des abris à la vie animale et permet la reproduction des crapauds et la protection de leurs têtards.

La végétation aquatique permet la reproduction des crapauds et la protection de leurs têtards

On distingue plusieurs types de végétation dans ce milieu :

    • Les plantes hédophytes dont les feuilles et fleurs sont aériennes tandis que que les racines se développent dans l’eau

Lys  des marais, Iris versicolor

    • Les plantes Hydrophytes qui vont être immergées dans l’eau, comme les nénuphars :

 

Quels choix d’emplacement dans notre parc ?

Deux mares sont implantées dans le bois :

  • La première est à la lisière du bois pionnier et de la plaine ludique. Orientée sud en dehors des zones d’accès public, elle est une véritable réserve naturelle, au calme, afin de ne pas perturber sa colonisation naturelle
  • La seconde est installée dans la clairière du pic-vert, à proximité de l’hôtel à insectes. Celle-ci a une visée pédagogique et pourra accueillir les groupes et les classes, curieux de la nature.

 

Les étapes de création de la mare pédagogique

  • Creusage : une pente douce a été conservée pour faciliter l’abreuvage de la faune, et étager la mare de façon à ce que l’eau soit un peu plus chaude sur le pourtour : les têtards et autres amphibiens apprécieront !
    La végétation pourra également se propager et servir de refuge pour les êtres les plus fragiles ainsi que les larves de libellule, par exemple. Saviez-vous que la végétation sert de support aux chapelets d’œufs des grenouilles et des crapauds ?
  • Etanchéification : l’eau a été mélangée de l’argile bentonite qui a pour caractéristique d’imperméabiliser la surface de manière naturelle.
  • Remplissage : la mise en eau sera effectuée en partie par les eaux de pluie.

 

Sources : 

http://pro.eden62.fr/education-a-l-environnement/dossiers-pedagogiques

http://educatif.eau-et-rivieres.asso.fr/pdf/mare.pdf

https://sciences-nature.fr/bio/biodiversite-animale/insectes-de-mare/

http://www.nord-nature.org/fiches/fiche_j6_amis_jardins.htm

 

D'autres articles de la même catégorie

Les couleurs des ailes des papillons, à quoi ça sert ?
Zoom sur le plus grand papillon de jour d'Europe et ses magnifiques ailes colorées !
Pour la 14e Nuit de la Chouette, zoom sur l’effraie des clochers !
Une maison pour nos hérissons
Souvenez-vous de notre petit hérisson sauvé de la chaleur la patte collée à un chewing-gum, lui et ses amis patientent aujourd'hui dans un nid bien douillet jusqu’au printemps.