fbpx

Pourquoi les feuilles des arbres tombent-elles en automne ?

L’an passé nous vous avons expliqué pourquoi les feuilles changent de couleur en automne, mais savez-vous pourquoi elles tombent ?

Quand les arbres se dénudent

L’automne les jours diminuent, la vie ralentit, se préparant pour l’hiver. Les arbres réagissent eux aussi à ce changement de climat et de luminosité : ils économisent leur énergie au maximum. Le tronc est protégé par l’écorce, les racines par le sol. Seules les feuilles ne bénéficient d’aucune protection ! Fragiles, elles ne résisteront pas au gel. Pourquoi gâcher de l’énergie en les alimentant alors qu’elle sont devenues inutiles en cette saison ? À rien ! Dans un souci d’économie d’énergie, l’arbre bouche les canaux leur transportant la sève nourricière : il augmente sa production d’éthylène et forme de petits bouchons de liège qui vont durcir et fatalement déshydrater les feuilles, ainsi privées de sève. Elles sèchent puis finissent par se détacher de l’arbre et retomber au sol… C’est la fin d’un cycle.

Tous les arbres ne perdent pas leurs feuilles !

Les feuilles que nous observons à terre en automne appartiennent aux arbres caducs. Il en existe d’autres types, qui ont su s’adapter à des climats plus difficiles. Les feuilles sont plus petites, plus dures et sont revêtues de cire : ce sont les aiguilles ou les écailles des conifères tels que l’épicéa ou le pin ! Leur forme effilée leur garantit une meilleure résistance au froid. Elles forment donc un feuillage « persistant ». Voilà pourquoi on les retrouve souvent dans les régions montagneuses !

Question piège : le Gingko biloba du parc est-il caduc ou persistant ?

Lors des grandes glaciations le Gingko biloba a quasiment disparu, mais a survécu en Asie. Il fut introduit en Europe au 17ème siècle et c’est en raison de ses feuilles automnales couleur or et de son coût exorbitant pour l’époque, qu’on lui donna le nom « d’arbre aux 40 écus ».

C’est cet arbre qui a reverdi le paysage d’Hiroshima, un an après le bombardement atomique de 1945… Son extrême résistance aux stress environnementaux est sans doute l’une des principales caractéristiques de cette espèce, seule survivante de la très vieille famille botanique des ginkgoacées. Il est classé parmi les conifères en dépit de son feuillage caduc et si vous observez ses feuilles de très près, vous devinerez  que derrière les stries se cachent ses aiguilles !

L’automne est souvent considéré comme une saison de renouveau, après l’été, période d’activité intense. Nous ne perdons pas nos feuilles mais nous pouvons nous inspirer des arbres pour nous recentrer à notre façon sur l’essentiel. Levons le pied, c’est la nature qui vous le dit !

D'autres articles de la même catégorie

Coquettes feuilles d'automne
Dorés, roux, pourpres, ocres, bruns, kakis... Avec l'automne, le parc du Louvre-Lens se pare de couleurs aux mille et une nuances.
Le job d'une graine ? Survivre et se déplacer à tout prix !
Barochorie, andochorie, anthropochorie... Derrière ces mots compliqués se cachent des principes simples (mais ingénieux !) qui permettent aux végétaux de se renouveler, dans un éternel recommencement...
Saviez-vous qu'une orchidée pouvait se montrer facétieuse ? On vous explique comment !
La belle et facétieuse Orphrys abeille va vous surprendre...