fbpx
Icône pour  Icône pour  Icône pour  Icône pour  Icône pour  Icône pour  Icône pour

Une facétieuse orchidée s’installe dans le parc : on fait les présentations !

Particulièrement attachés à la protection des espèces végétales et animales du site, nous sommes heureux de vous présenter une nouvelle venue dans le parc : l’Orphrys abeille !

Cette élégante et facétieuse orchidée à la silhouette élancée tient son nom du latin Apifera: je porte l’abeille. Son nom révèle sa caractéristique principale ; celle de simuler l’odeur de l’abeille femelle de manière à séduire les abeilles mâles solitaires qui, leurrées, pensent se reproduire avec leurs congénères… La pollinisation est assurée lors de la pseudo copulation. Rusée, l’orchidée !

L’Epipactis helleborine 

Lors des visites guidées du parc, nous vous présentons notre amie l’Epipactis helleborine. Cette orchidée à larges feuilles est commune dans les parcs et jardins mais souvent malmenée par les tondeuses, d’autant plus qu’elle passe souvent inaperçue dans le gazon, rendant sa progression sur le territoire parfois difficile. Chez nous, elle prospère aux pieds des arbres et le long des allées. Son rayonnement de plus en plus important dans le parc est de bon augure : les nombreux insectes friands de son nectar trouvent chez nous un refuge propice à leur développement : notre bulle écologique se porte bien !

Les feuilles de l’Epipactis Helleborine se déploient en spirales, la fourmi présente sur la photo de droite montre qu’elle aussi joue son rôle de pollinisateur.

 

Comment sauvegarder les orchidées sauvages chez vous

Quelques petites astuces peuvent vous permettre de repérer et de préserver les orchidées sauvages :

  • Lorsque vous tondez, regardez bien si un feuillage différent perce le gazon ! Si oui, contournez-la le temps d’une saison, jusqu’à sa fructification!
  • Lors de vos promenades, regardez ou vous mettez les pieds :  discrètes, elles se dressent parfois dans les chemins. Chez nous, elles sont friandes des copeaux de bois couvrant les massifs !
  • Vous pensez en avoir repéré une ? Piquetez la zone avec un tuteur pour ne pas oublier son emplacement, surtout après l’hiver, le temps qu’elles se dévoile au printemps !
  • Préservez des espaces sauvages dès lors que cela est possible… L’orchidée peut se montrer capricieuse, mais une fois installée, cette plante protégée demeure un trésor inestimable !

 

D'autres articles de la même catégorie

Coquettes feuilles d'automne
Dorés, roux, pourpres, ocres, bruns, kakis... Avec l'automne, le parc du Louvre-Lens se pare de couleurs aux mille et une nuances.
Pourquoi les feuilles des arbres tombent-elles en automne ?
Et si on vous disait que l'éthylène et le liège y sont pour quelque chose ?
Le job d'une graine ? Survivre et se déplacer à tout prix !
Barochorie, andochorie, anthropochorie... Derrière ces mots compliqués se cachent des principes simples (mais ingénieux !) qui permettent aux végétaux de se renouveler, dans un éternel recommencement...