Stationnement : dimanche 24 septembre, le Racing Club de Lens reçoit le FC Toulouse à 15h au stade Bollaert-Delelis En savoir plus
Musée ouvert jusqu'à 18:00
Parc ouvert jusqu'à 21:00
Fermer Plan de travail

Venez jouer à cache-cache avec les écureuils dans le parc !

L’automne est une saison propice à la promenade et la contemplation de la nature de notre beau parc. Avec les couleurs changeantes des feuilles, de l’eau et du ciel qui se reflètent sur le musée, nous ne pouvons que vous inviter à nous rendre visite ! Ici, chaque promenade révèle son lot de surprises, et en ce moment vous pouvez croiser de nouveaux amis qui feront fondre les cœurs des petits et grands !

Le scoop : l’écureuil roux est chez nous !

C’était presque devenu une légende. Depuis l’ouverture du parc il y a 8 ans, nous avions eu des témoignages de nos voisins concernant la présence de ces petites peluches rousses. L’incertitude planait depuis quelques temps mais un jardinier de notre équipe est tombé nez à nez avec un petit énergumène qui jouait au funambule au niveau du parking Jean Jaurès : un écureuil roux ! Cette rencontre nous réconforte grandement.  Nous savions que les écureuils étaient implantés dans la région mais ils se manifestent beaucoup plus rarement dans les zones urbanisées. Ce n’était qu’une question de temps, et c’est chose faîte ! Indubitablement notre zone boisée et les jardins environnants ont joué leur rôle de corridor écologique, et une nouvelle fois cela nous conforte dans nos actions !

Quelques infos utiles sur notre écureuil
  • L’écureuil d’Eurasie ou Ecureuil roux ( Sciurus vulgaris) pèse environ 600g et peut mesurer jusqu’à 25cm , et presqu’autant pour sa queue en panache qui l’équilibre dans ses mouvements . Son pelage du roux au brun noir contraste avec le blanc de son ventre.
  • Il est arboricole, se nourrit de fruits secs comme les glands, les noix, noisettes ou châtaignes de notre parc, et s’adapte à l’alimentation disponible sur le site comme les écorces, baies, bourgeons, fruits, fleurs et même insectes et escargots.
  • Il peut parcourir jusqu’à 12 km dans sa quête du lieu idéal pour se reproduire. Son nid est discret dans les plus hautes branches des arbres, et la femelle est capable d’avoir deux portées annuelles, jusqu’à 6 individus !
  • L’écureuil roux que nous avons observé bénéficie du statut d’animal protégé.

Et non l’écureuil n’hiberne pas !

Dans l’imaginaire collectif, l’écureuil est le mammifère par excellence qui va faire ses réserves pour l’hiver, sautillant d’arbres en arbres, ramassant tout ce qu’il peut avant de prendre un bon repos mérité jusqu’à la belle saison. Alors oui, notre cher ami va faire des réserves mais non il ne s’apprête pas à hiberner !

Certes son activité sera moindre, mais son pelage va s’adapter au froid. Si vous êtes attentif en hiver, vous distinguerez que ses oreilles vont se garnir de poils et former un pinceau sur la pointe ! Bien pratique ces cache-oreilles naturels, nous jardiniers n’avons pas cette chance ! Ses réserves lui servent à puiser l’énergie suffisante pour affronter la chute des températures et aussi à combler tout ce qu’il dépense à sauter agilement partout.

Comment les repérer ?
  • L’environnement est-il propice à l’installation d’une famille écureuil ?

Notre parc offre le gîte et le couvert ! Le bois pionnier est préservé, quelques allées sont dédiées au cheminement des promeneurs mais le reste est restitué à l’équilibre naturel. Dans le parc, nous avons des chênes, des châtaigniers, des noyers et un bassin doté d’une plage idéale pour étancher la soif de la faune.

  • Observer avec discrétion 

Pour ne pas les effrayer, marchez à pas de loup. Puisqu’il vit le jour, il est facile pour nous de les croiser les jours d’hiver quand les arbres se dégarnissent, de préférence en début ou fin de journée. Soyez attentifs et observateurs !

  • Trouver des traces et des indices :

Quelques petits indices vous permettront de repérer leur présence :

Des restes de repas, comme des coques de noix ou des pommes de pin, au pied d’un arbre peuvent vous mettre la puce à l’oreille. Contrairement au mulot qui dévore tout, l’écureuil décortiquera la pomme.
Les cachettes de leurs provisions aux pieds ou dans les fourches des arbres, à l’abri sous la mousse et les branchages.
Des empreintes à pelote avec griffes et mains.

Empreinte avec griffes et mains

Vous avez croisé un écureuil ?

Participez à la campagne d’observation du Muséum d’histoire naturelle en remplissant ce formulaire

Vous contribuerez à l’enquête nationale et donc à une meilleure connaissance des territoires et des espèces d’écureuil que vous seriez susceptible de rencontrer. Vous trouverez sur leur site les observations datées autour de chez-vous. Une campagne a déjà été menée dans le Nord-Pas-Calais entre 2009 et 2011, soutenue par la CMNF (La Coordination mammologique du Nord de la France) sous le nom de Ch’ti écureuil. Elle a permis de dresser une carte très instructive grâce à 2815 observations !

Partagez-nous vos observations !

Si d’aventure vous croisez nos amis dans le parc, n’hésitez pas à nous partager vos photos et la localisation afin de nous aider à mieux connaître leurs habitudes et à les préserver !

Sources

http://www.cmnf.fr/fichiers/docs/brochure_ecureuil_roux_cmnf.pdf
https://ecureuils.mnhn.fr/enquete-nationale/ecureuil-roux.html#
http://www.chti-ecureuils.fr/

D'autres articles de la même catégorie

Zoom sur le scarabée rhinocéros
Le scarabée rhinocéros est l'un des plus grands coléoptères d’Europe !
Les couleurs des ailes des papillons, à quoi ça sert ?
Zoom sur le plus grand papillon de jour d'Europe et ses magnifiques ailes colorées !
Grenouilles, crapauds, tritons, salamandres… : à vos mares !