Photo en extérieur : 8 astuces pour révéler votre âme d’artiste ! - Louvre-Lens
Icône pour  Icône pour  Icône pour  Icône pour  Icône pour  Icône pour  Icône pour

Photo en extérieur : 8 astuces pour révéler votre âme d’artiste !

Avec le temps et notre passion pour le parc, nous avons développé quelques trucs et astuces pour capturer des images sur le vif… Sans être des professionnels de la photo, nous vous partageons ici quelques « trucs d’amateurs » à expérimenter avec les enfants pendant les vacances ! 

Les vues panoramiques

Il nous arrive de contempler ces grandes prairies de plusieurs milliers de mètres carrés et d’être éblouis par une lumière particulière. Cette photo a été prise un matin d’automne quand une lumière mordorée baignait les laies potagères au milieu de la prairie fleurie.

Sur vos téléphones, la fonction panoramique vous permet une vue à 180°C très pratique lorsque vous voulez immortaliser un point de vue particulièrement beau et dégagé.

Voici la marche à suivre :

  • Sélectionnez l’option vue panoramique
  • Gardez vos pieds fixes
  • Pivotez sur vous-même sur la gauche toujours pieds ancrés au sol
  • Appuyez et gardez le doigt sur le bouton le temps de la prise de vue
  • Et pivotez sur votre droite en gardant la même hauteur
  • Lâchez, et voilà ! Le tour est joué

Photographier à la loupe !

Connaissez-vous la macrophotographie ? Elle requiert un peu de matériel pour photographier le monde de l’infiniment petit. Plus facile d’accès avec un minimum de matériel, la proxiphotographie consiste, comme son nom l’indique, à photographier de très près. On peut la pratiquer en s’installant le plus près possible de la cible ou en ajoutant tout simplement une loupe pour améliorer le grossissement. La pratique est assez aisée quand votre sujet est immobile. C’est un peu plus sportif quand vous suivez une coccinelle faire les montagnes russes sur des tiges de fleurs ! Sortez la loupe de papi et partez à la découverte du peuple des fourmis qui vit là, sous cette grosse pierre du jardin. À défaut de voyager, changer d’échelle, c’est regarder un autre monde !

Changer d’angle de vue

Prise de vue réalisée au smartphone, tête à l’envers

 

En tant qu’amateur, photographier une fleur peut se révéler moins facile qu’il n’y paraît ! Naturellement, nous avons tendance à prendre notre photo à hauteur d’homme, c’est-à-dire en plongée. Cette vue est assez banale et son rendu finalement assez plat. Nous vous conseillons de modifier vos habitudes : placez-vous au même niveau que votre végétal.  La différence sera immédiate, la mise au point se fera et un joli effet de flou brouillera son environnement, ce qui permettra de le faire ressortir davantage. Vous pouvez aussi aller plus loin en positionnant votre téléphone tête à l’envers, sous votre sujet : ce passage en contre-plongée offre une vue inhabituelle, qui saura donc retenir l’attention des personnes qui verront vos photos.

 

Jouer avec les reflets

Reflets sur le bassin

 

Double effet pour cette photo, le reflet du paysage et des terrils jumeaux sur les vitres du pavillon de verre et l’effet de transparence amplifié par le reflet de la lumière sur le sol

Jouer avec l’effet miroir est un exercice très plaisant, notamment dans le parc du Louvre-Lens car les surfaces réfléchissantes sont multiples :

  • Sur le bassin
  • Dans les flaques d’eau
  • Sur les parois en aluminium du musée
  • Sur les parois vitrées du hall et du pavillon de verre
  • Sur le béton mouillé 

Une dimension toute poétique émanera de cette simple astuce, valorisant au passage l’objet du reflet 😉

Jouer avec les contrastes

Après la pluie, la couleur de l’eau émeraude et le vert de la végétation contrastent avec les dégradés orangés des feuillages

 

Feuilles d’automne sur le gravier sombre du bassin

Maîtriser l’exploitation des contrastes chromatiques peut augmenter la force d’attraction de votre photographie. L’utilisation des couleurs de l’automne, les oppositions de matières ou la blancheur des nuages sur un ciel azur sont autant d’exemples à la portée de tous. Il suffit d’être attentif pour profiter du spectacle offert par la nature !

Utiliser les évènements climatiques naturels

La rosée accroche la lumière du matin sur un pissenlit

La nature nous offre parfois des spectacles inattendus que nous voulons absolument capturer. Ici, nous sommes à l’affût de ces moments. Nous avons développé une certaine réactivité pour dégainer l’appareil lorsque la brume voile le paysage, que la rosée perle et gèle sur la végétation ou lorsque le ciel s’embrase aux lever et coucher de soleil…

 

 

Fleur cristallisée par le gel

L’atmosphère brumeuse magique du crépuscule

L’atmosphère inquiétante dans la nuit

Recadrer facilement vos clichés

Il n’est pas toujours facile d’aligner un cliché sur la ligne d’horizon, surtout dans le feu de l’action. L’option retouche et pivot de votre smartphone permettent de corriger facilement ces petits défauts. Le quadrillage est un bon outil pour retrouver la ligne d’horizon. Vous avez aussi la possibilité de faire pivoter votre photo à 90 ° pour la passer en format paysage (le bord de l’image le plus long en bas), ou bien la retourner entièrement pour obtenir un effet de style.

Utiliser un bocal pour une photo sous-marine

Bocal à bonbons en verre, pratique pour réaliser deux effets différents entre la face plane et la face bombée de la paroi

 

Photographie subaquatique à partir d’un bocal en verre

Le grand bleu chez vous c’est possible ! Avec une astuce des plus simples ! Glissez votre téléphone tête en bas dans un bocal en verre, et plongez avec précaution le fond du bocal sous l’eau… le résultat est garanti ! Les parois bombées peuvent jouer le rôle d’effet spécial amusant pour observer la faune et la flore aquatiques.

N’hésitez pas à utiliser ces quelques astuces lors de votre prochaine promenade dans le parc :
qui réalisera la prise de vue la plus insolite ?
N’hésitez pas à partager vos propres astuces et vos photos avec nous !

D'autres articles de la même catégorie

Stimuler et renforcer les défenses de nos plantations
Le point sur les plantes parfaites pour fabriquer des biostimulants « maison »!
Connaissez-vous les oyas ?
Cette technique a été utilisée depuis des millénaires sur tous les continents ! Les oyas (ou ollas) sont des jarres en terre cuite non recouvertes de céramique que l'on enterre jusqu’à leur col. Mais pour quoi faire ?
Découvrez les laies : ces micro-jardins pédagogiques
Dans le plan d’aménagement du parc, l’architecte paysagiste Catherine Mosbach a prévu des zones d’expérimentation à vocation pédagogique. Ces zones appelées "laies" sont en cours d’implantation...