Fossiles et frottages : du noir affleurant à effleurer - Louvre-Lens

Fossiles et frottages : du noir affleurant à effleurer

 

L’exposition Soleils Noirs débute avec un mystérieux fossile trouvé sur le site minier de Lewarde. Inspirée par cet objet, Mirg vous propose un atelier de frottage, pour aborder de près la question de l’empreinte…

 

En ce moment, le musée présente une exposition qui s’intitule Soleils Noirs. Nous accueillant sur le seuil, un très beau fossile veille sur notre arrivée. Ses aspérités donnent envie de l’effleurer du bout des doigts mais il se trouve à l’abri dans une vitrine. Je vous propose une activité où l’on peut toucher des objets à la pointe du crayon pour en garder une trace presque photographique, un fossile du présent !

À découvrir au Louvre-Lens :

MILKYWAY-1680

SOLEILS NOIRS

#expoSoleilsNoirs

Envie d'essayer ?

Lancez-vous !

Type d'activité

Frottage

Pour qui ?

  • À partir de 5 ans
  • Pour les familles
  • Pour tous

Temps requis

30 minutes et plus si affinités

Matériel nécessaire

  • Crayon graphite HB
  • Feuille blanche ou colorée (mais uniquement de nuance claire), fine, de type feuille d'imprimante
  • Tous les objets dont les surfaces pourraient vous sembler intéressantes : depuis le revêtement des sols (carrelage, sol rugueux) jusqu'aux pièces de monnaie, en passant par les raquettes, les bijoux, les couverts, etc.

J'ai terminé mon activité

Des fossiles ont souvent été découverts durant l’exploitation des mines, dans le Bassin minier du Pas-de-Calais.

 

En creusant les galeries, les mineurs exhumaient régulièrement de petits trésors qui nous permettent de mieux comprendre l’expression « énergie fossile ». Une énergie fossile est obtenue à partir de la combustion de matière organique fossilisée. Les fossiles sont les restes ou la trace d’organismes vivants, enfouis il y a très longtemps et piégés dans la roche qui s’est formée au cours du temps.

 

Fossile houiller
Carbonifère
Schiste
Lewarde, Centre historique minier
Photo © Centre Historique Minier/ E. Watteau © Musée du Louvre–Lens / Emmanuel Watteau

 

Je vous en dis plus dans un instant : commençons par un petit atelier facile et à la portée de toutes et tous car il ne nécessite pas beaucoup de matériel. Après l’atelier, je vous propose un temps de pause et quelques éléments pour mieux comprendre son lien avec notre fossile et l’exposition Soleils Noirs.

 

ATELIER

Si vous n’avez jamais testé la technique du frottage, il est temps de le faire ! C’est une technique qui ne nécessite pas de savoir dessiner et qui permet d’obtenir des résultats à la précision photographique !

De grands artistes ont adopté cette technique, par exemple Max Ernst (1891-1976) qui l’aurait découverte en 1925. Mais avant lui, bien d’autres s’en sont emparés. Ainsi, les archéologues utilisaient le frottage pour garder la trace d’inscriptions anciennes gravées dans la pierre. Et nous avons tous, un jour ou l’autre, eu recours au frottage sans nécessairement le savoir ! N’avez-vous jamais obtenu l’empreinte d’une pièce de monnaie en la plaçant sous une feuille et en frottant la surface de la feuille avec une mine de crayon ? Eh bien voilà ! C’était du frottage !

Maintenant vous pouvez aller plus loin en utilisant cette technique de manière volontaire, par exemple pour créer une petite composition. La démarche est simple, comme les photos ci-dessous le montrent :

Choisissez un objet !

Placez-le sous une feuille et frottez-en la surface avec un crayon graphite !

Et voilà !

Vous pouvez mener ce petit atelier avec vos pitchounes en trois temps ; d’abord la recherche des objets et surfaces qui vous paraîtront intéressants, une sorte de chasse au trésor amusante et rafraîchissante.

Ensuite la réflexion sur la composition de votre dessin : à quel endroit de la feuille placer chaque objet ? Faut-il répéter le frottage de l’objet à plusieurs endroits de la feuille pour créer du rythme ? Faut-il soigneusement aligner les objets ? Préférez-vous une composition chaotique et donc dynamique avec des objets en biais ? Les objets peuvent-ils se superposer ou doivent-ils être sagement juxtaposés ? Faut-il laisser des zones de vide ou voulez-vous recouvrir la totalité de la surface de la feuille ?

Et pour terminer, la phase du frottage lui-même : je vous propose un exemple avec l’utilisation d’un crayon graphite mais vous pouvez ensuite diversifier vos outils : crayons de couleur, peinture (dont on recouvre la surface de la feuille et que l’on vient gratter alors qu’elle n’est pas encore sèche avec le bord d’une cuillère, craie grasse…)

En faisant ce tutoriel, je me suis amusée à réaliser un petit film en stop motion (vidéo image par image) : c’est une idée que vous pouvez aussi exploiter en prenant une photo du dessin à chaque étape de son élaboration. Si vous les faites ensuite défiler rapidement sur l’écran de votre téléphone ou ordinateur, vous obtiendrez le même résultat. Et vous pouvez également trouver facilement des applications de stop motion gratuites sur Internet.

 

POUR LA PETITE HISTOIRE…

Comment en suis-je arrivée à penser « frottage » en partant de ce beau fossile qui garde l’entrée de l’exposition Soleils Noirs ?

Bonne question.

Frottage ou conservation…

Sa surface accidentée en fait un outil de frottage rêvé. Mais c’est un objet précieux que nous a prêté le Centre historique minier de Lewarde. En tant que tel, il doit être protégé des manipulations et autres risques qui le guettent.

Fougère…

Tout comme pour le frottage, il s’agit d’une empreinte : vous avez sans doute reconnu le végétal dont nous avons ici la trace, c’est une fougère. On en retrouve fréquemment dans les bassins houillers comme le Bassin minier du Pas-de-Calais ; ces bassins sont des zones où la croûte terrestre s’est affaissée. Le creux formé a été comblé par des matériaux qui s’y sont accumulés par couches, des sédiments constitués de matières organiques, des restes d’organismes vivants. La forme de ces organismes a été emprisonnée dans la roche « sédimentaire » qui s’est formée avec le temps, sous l’action de phénomènes chimiques et de la pression exercée par le poids des sédiments superposés. Cela permet de se faire une idée des paysages existant il y a très longtemps à la surface de la Terre. Moi, ça me fait rêver de voir ce fossile nous raconter une histoire vieille de milliers d’années, comme s’il était une petite capsule envoyée au travers des millénaires, une carte postale géologique dessinée par ce grand artiste qu’est le temps…

Carbonifère…

Pour évoquer la période géologique durant laquelle ces fossiles, et donc cette houille, ce charbon, se sont formés, on utilise le terme de « carbonifère » qui vient du mot carbone, donc du latin « carbo » qui signifie « charbon« . Ce qui nous ramène à notre exposition Soleils Noirs et à la couleur noire car on dit bien : « noir comme du … »

Crayon graphite…

Et rappelez-vous : quel outil graphique vous ai-je proposé pour cet atelier ? Un crayon graphite. Invention de Nicolas-Jacques Conté (1755-1805), physicien et chimiste français qui eut l’idée de mêler de la poudre de graphite à de l’argile et de placer cette mine entre deux demi-cylindres de bois pour éviter de se salir les doigts. Il fut le fondateur de la société Conté dont vous connaissez sûrement le nom et les crayons… J’ai bien envie de vous parler de Nicolas-Jacques parce que son histoire croise celle du Louvre : il participa en effet à l’expédition militaire et scientifique en Égypte menée par le jeune général Bonaparte (1769-1821) dès 1798. Une expédition à laquelle participa également le premier directeur du musée du Louvre, Dominique-Vivant Denon (1747-1825) et dont les découvertes ne sont pas pour rien dans l’existence d’un département des Antiquités égyptiennes au Louvre. Mais c’est une autre histoire que je vous laisse creuser sans moi…

Graphite-diamant-charbon…

Revenons au graphite du crayon ! Le graphite est un carbone presque pur, tout comme le diamant, que l’on peut trouver à l’état naturel en gisements. Il est donc proche du charbon, et pas seulement par sa couleur…

Voilà pour la petite histoire !

Je vous souhaite un bon atelier et serai très heureuse de pouvoir lire vos commentaires, vos suggestions pour de nouveaux tutoriels et articles, ainsi que les photos de vos réalisations !

À très bientôt !

Mirg

Envie d'essayer ?

Lancez-vous !

Type d'activité

Frottage

Pour qui ?

  • À partir de 5 ans
  • Pour les familles
  • Pour tous

Temps requis

30 minutes et plus si affinités

Matériel nécessaire

  • Crayon graphite HB
  • Feuille blanche ou colorée (mais uniquement de nuance claire), fine, de type feuille d'imprimante
  • Tous les objets dont les surfaces pourraient vous sembler intéressantes : depuis le revêtement des sols (carrelage, sol rugueux) jusqu'aux pièces de monnaie, en passant par les raquettes, les bijoux, les couverts, etc.

J'ai terminé mon activité

Vous avez testé cet atelier ?

Vous aussi, partagez dès maintenant votre création en quelques étapes seulement

C'est très simple :

  1. Prenez une photo de votre réalisation
  2. Envoyez-nous votre photo depuis votre ordinateur ou depuis votre téléphone
  3. Votre création sera publiée sur notre site dans la rubrique " Vos créations ". Cela peut prendre quelques jours, patience !

Vous pouvez aussi publier votre création sur les réseaux sociaux avec le hashtag #MonLouvreLens

Voir les photos des internautes