Coquillages sans crustacés ! - Louvre-Lens
Icône pour  Icône pour  Icône pour  Icône pour  Icône pour  Icône pour  Icône pour

Coquillages sans crustacés !

Inspirée par une nature morte figurant dans Soleils noirs, Éléonore vous propose de dessiner de beaux coquillages !

Tout d’abord intéressons-nous à la nature morte aux coquillages d’Adriaen Coorte qui est présentée au musée, dans l’exposition Soleils noirs (actuellement fermée, pour cause de confinement).

À découvrir au Louvre-Lens :

MILKYWAY-1680

SOLEILS NOIRS

#expoSoleilsNoirs

Envie d'essayer ?

Lancez-vous !

Type d'activité

Dessin et mise en couleurs

Pour qui ?

  • Pour les familles
  • Pour les grands (dès 8 ans)

Temps requis

40 à 45 minutes

Matériel nécessaire

  • Feuille de papier à dessin blanc ou de couleur
  • Crayon de bois... et au choix pour la mise en couleurs :
  • Craies grasses
  • Encre de Chine
  • Crayons de couleurs
  • Sanguine...
  • Ciseaux
  • Colle

J'ai terminé mon activité

Adrien Coorte (vers 1660 – après 1707), Cinq coquillages sur une tranche de pierre, 1696, huile sur bois, musée du Louvre Photo © RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Michel Urtado

 

Adriaen Coorte est un peintre hollandais du 17e siècle. Il peint différentes natures mortes de très petits formats. Il représente des fruits, des légumes exotiques et de grands coquillages de l’océan Indien. Contrairement à de nombreux artistes de son époque, Adriaen Coorte ne représente pas une multitude d’aliments précieux mais se concentre sur un ou quelques éléments : ici cinq coquillages seulement. Comme de nombreux peintres hollandais de cette époque, il aime utiliser peu de couleurs : des noirs, blancs, bruns, ocres, et gris.

Mais pour quelle raison cet artiste peint-il ces coquillages ?

Au 16e siècle, le genre de la nature morte apparaît. Elle se trouve au dos de peintures religieuses, sa symbolique est donc religieuse. Un peu après, la nature morte apparaît sur la face visible du tableau mais uniquement comme détail de l’œuvre.

À cette époque, les collectionneurs récoltent des œuvres d’art, des objets précieux ou exotiques venant de contrées lointaines récemment découvertes : coquillages, fleurs, minéraux, dents de requin, défenses de rhinocéros, plumes, peintures, sculptures, bijoux… Ils les placent dans des pièces appelées cabinets de curiosités. Des meubles luxueux, en ébène ou bois précieux, incrustés d’ivoire, de nacre, d’écailles de tortue, … et aux nombreux tiroirs sont créés pour accueillir tous ces objets. Peu à peu, ces meubles sont aussi appelés cabinets de curiosités.

Les natures mortes, sont à la fois des illustrations des objets collectionnés et des objets de collection. Elles ont donc deux bonnes raisons d’entrer dans les cabinets de curiosité. Elles quittent donc les cuisines qu’elles décoraient avant pour rentrer dans « la pièce au trésor » (les Allemands nomment le cabinet de curiosités Wunderkammer, ce qui signifie la “chambre des merveilles”, la pièce au trésor). La nature morte immortalise les pièces les plus importantes d’une collection ou remplace l’objet trop difficile à se procurer comme une fleur, un coquillage… Les peintres mettent en valeur leur talent et leur personnalité. Les natures mortes deviennent beaucoup plus appréciées que les portraits et, face à ce succès, le prix des œuvres s’envole.

Les artistes représentent les êtres vivants de manière quasi-scientifique : tous les détails sont donc parfaitement peints pour que l’on reconnaisse facilement l’espèce. Ils s’inspirent des bestiaires (recueil d’images ayant trait aux animaux), des planches botaniques, des études scientifiques largement diffusées en gravure. Même si chaque animal ou végétal paraît réaliste, le tableau est fantaisiste car toutes les fleurs qu’il rassemble ne fleurissent pas à la même saison, tous les animaux qu’il regroupe ne vivent pas au même endroit,… Et pourtant on y croirait.

Nostalgiques de l’été ? Je vous propose de dessiner les plus beaux coquillages que vous pouvez imaginer ou même ceux que vous avez récoltés lors de vos balades sur la plage !

 

1 Pour réaliser votre composition de coquillages, vous pouvez dessiner votre premier coquillage avec une craie grasse blanche sur une feuille blanche.

Si vous préférez, vous pouvez aussi reporter le modèle (une fois imprimé) qui vous est proposé à la craie grasse. Pour cela, posez votre craie grasse à plat et frottez-la sur tout l’arrière de la feuille (le côté blanc, non imprimé). Puis, posez cette feuille sur une feuille blanche (côté craie grasse contre la feuille blanche) et repassez les parties blanches du coquillage qui correspondent aux parties dans la lumière.

2 Passez votre pinceau d’encre de Chine noire sur tout votre dessin, votre coquillage apparaît, c’est magique !

3 Sur une feuille de couleur marron ou beige, vous pouvez dessiner un autre coquillage avec des crayons de couleurs. Ici, il fallait du blanc, du noir, de l’ocre, du brun rouge. Pour le brun rouge vous pouvez aussi utiliser la sanguine si vous en avez.

4 Vous pouvez aussi dessiner des coquillages au crayon blanc sur fond noir.

5 Découpez tous vos coquillages et collez-les sur une feuille noire. Puis vous pouvez dessiner la table et la teinter en blanc, ocre ou marron. Attention de laisser les ombres des objets en laissant le noir du papier apparaître aux endroits où ces ombres doivent se situer.

Et voilà !

Envie d'essayer ?

Lancez-vous !

Type d'activité

Dessin et mise en couleurs

Pour qui ?

  • Pour les familles
  • Pour les grands (dès 8 ans)

Temps requis

40 à 45 minutes

Matériel nécessaire

  • Feuille de papier à dessin blanc ou de couleur
  • Crayon de bois... et au choix pour la mise en couleurs :
  • Craies grasses
  • Encre de Chine
  • Crayons de couleurs
  • Sanguine...
  • Ciseaux
  • Colle

J'ai terminé mon activité

Vous avez testé cet atelier ?

Vous aussi, partagez dès maintenant votre création en quelques étapes seulement

C'est très simple :

  1. Prenez une photo de votre réalisation
  2. Envoyez-nous votre photo depuis votre ordinateur ou depuis votre téléphone
  3. Votre création sera publiée sur notre site dans la rubrique " Vos créations ". Cela peut prendre quelques jours, patience !

Vous pouvez aussi publier votre création sur les réseaux sociaux avec le hashtag #MonLouvreLens

Voir les photos des internautes