La Beauté du geste 2021 - Louvre-Lens
Icône pour  Icône pour  Icône pour  Icône pour  Icône pour  Icône pour  Icône pour

La Beauté du geste 2021

Du 2 au 4 avril

Après une première édition confinée, La Beauté du geste revient pour remettre la danse au cœur de notre territoire.

Au Louvre-Lens, c’est l’immense chorégraphe Anne Teresa de Keersmaeker qui marquera de sa présence cette édition exceptionnelle avec un projet performatif inédit, in situ, dans le Pavillon de verre. En solo, en duo, ou en grand nombre, danseurs professionnels et amateurs, mais aussi spectateurs, se retrouvent pour des performances, des spectacles, des visites dansées et de nombreuses surprises dans les différents lieux partenaires du festival : Culture Commune, Scène nationale du Bassin minier, le 9-9bis, Le Gymnase- CDCN, la Maison des Arts et de la Communication de Sallaumines, le Département du Pas-de-Calais.

The Dark red project est une co-production de l’Opéra de Lille et du Louvre-Lens, dans le cadre de la programmation décentralisée de l’Opéra de Lille et du Festival La beauté du geste au Louvre-Lens.

Une performance exceptionnelle d'Anne Teresa De Keersmaeker !

DARK RED – LOUVRE-LENS
2, 3, 4, 5, 9, 10, 11, 16, 17 et 18 avril
Après le succès international de Work/Travail/Arbeid, une pièce conçue pour les musées et présentée dans des institutions aussi prestigieuses que le Museum of Modern Art de New York, la Tate Modern à Londres ou le Centre Pompidou à Paris, voici une nouvelle aventure in situ qui prend vie à Lens.

Des spectacles et conférences à ne pas manquer

La Fuite
2 avril
Festival La Beauté du geste ! Dans ce spectacle, le mythe n'est qu'un support au service du corps en mutation.
Je (ne) suis (pas) Anne Teresa De Keersmaeker
3 avril
"Je me suis souvent demandé pourquoi le public préférait une rencontre avec l’artiste à une conférence, même très accessible. C’est en réfléchissant à cela que je me suis dit qu’une solution médiane était possible : et si je devenais Anne Teresa De Keersmaeker ?"
080
4 et 6 avril
En 80 minutes, avec humour et tendresse, 080 (zéro quatre-vingt) trace, égraine, raconte l’histoire d’un être imaginaire, ni femme ni homme, qui n’a ni sexe ni bouche, qui n’a pas de valeur, pas de frère, pas de sœur, pas d’amis, pas de pudeur.
Visites dansées dans les expositions !

Tout le week-end, laissez-vous surprendre par des impromptus dansés dans les galeries d’exposition du musée réalisé par des danseurs amateurs du territoire et participez à l’une des visites dansées de la Galerie du temps accompagné du chorégraphe Cyril Viallon (le samedi 3 avril à 14h30 et 16h et le dimanche 4 avril à 11h et 14h30)

Et aussi chez nos partenaires !

Mercredi 31 mars à 20h
Danse
Mama Tekno
Par Julie Dossavie
À la Fabrique Théâtrale – Culture Commun

Jeudi 1er avril à 20h
Danse
Résurgence
Par la Compagnie Niya
À la Maison de l’Art et de la Communication de Sallaumines

Samedi 3 avril de 16h à 19h
Danse
Battle Le BO’GESTE
Par la Compagnie Niya et l’Association OneHipHop Crew
Au 9-9bis / Métaphone à Oignies

Dimanche 4 avril à 15h
Danse
Rock The Casbah
Par La Ruse  – Bérénice Legrand
À la Fabrique Théâtrale – Culture Commune