Conférences Archives - Louvre-Lens

Présentation de l’exposition « Soleils Noirs » – Reporté

Par les commissaires Marie Lavandier et Juliette Guépratte

Poétique et sensorielle, l’exposition Soleils Noirs offre une rencontre inédite avec des chefs-d’oeuvre de l’Antiquité, du Moyen-Âge, des Temps modernes et contemporains. Près de 75 ans après l’exposition mythique Le Noir est une couleur, le visiteur du Louvre-Lens est plongé dans cette tonalité au symbolisme pluriel.
D’emblée, l’exposition immerge le visiteur dans une expérience du noir familière grâce aux représentations de thématiques omniprésentes dans l’histoire de l’art, comme la nuit.
Couleur codifiée dans la vie et la mode, le noir constitue dans les portraits de l’Europe moderne un luxe social, une marque d’élégance ou le marqueur d’une fonction, autant qu’un plaisir pour le peintre.
Le noir devient enfin la couleur emblématique des modernités industrielle et esthétique. Il s’affranchit au point de devenir un sujet en soi, une substance plastique sans cesse interrogée ou réinventée, comme en témoignent l’Outrenoir de Pierre Soulages ou le Vantablack d’Anish Kapoor.

Exposition organisée avec le soutien exceptionnel du musée du Louvre.

Commissaires :
Marie Lavandier – conservateur général du patrimoine, directrice du Louvre-Lens, Luc Piralla – conservateur du patrimoine, directeur adjoint du Louvre-Lens, Juliette Guépratte – directrice de la stratégie du Louvre-Lens, assistés de Alexandre Estaquet-Legrand – chargé de recherches du Louvre-Lens

Lundi 30 mars à 18h
Conférence

De 3€ à 5€ (Gratuit : étudiants et moins de 18 ans)
(Tarif C)
Durée : 1h15
À la Scène

Par Luc Piralla, commissaire de l’exposition Soleils Noirs

Le Romantisme, ce courant artistique majeur en Occident à partir de la fin du 18e siècle, possède un côté sombre, cruel et sensuel, qu’on a plus tard appelé le Romantisme noir.
En s’appuyant principalement sur les oeuvres de l’exposition, nous reviendrons sur cet imaginaire fantastique et tourmenté où se mêlent sorcières, diables et démons, figures shakespeariennes ou dantesques dont les échos sont encore perceptibles dans notre quotidien et qui rappelle que la noirceur de ce romantisme est un héritage paradoxal des Lumières.

Jeudi 9 avril à 18h
Conférence

De 3€ à 5€ (Gratuit : étudiants et moins de 18 ans)
(Tarif C : incluant la projection du film Only Lovers Left Alive)
Durée : 1h15
À la Scène

 

Jean-Jacques Feuchère
Satan
1833
Bronze
Paris, musée du Louvre, RF4220

Photo : © RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / René-Gabriel Ojéda

 

Par Julien Véronèse, maitre de conférences en histoire médiévale, Université d’Orléans

Conjurer les démons à l’aide de signes efficaces ? L’idée, si ce n’est la pratique, est commune à la fin du Moyen-Âge en Europe. Il s’agira dès lors d’apprécier la façon dont on se la représente et surtout dont on la met en oeuvre, des magiciens aux exorcistes de l’Église, avec toujours en arrière-plan la peur latente du pacte démoniaque, qui a profondément nourri l’imaginaire occidental.

Samedi 18 avril à 14h30
Conférence
De 3€ à 5€ (Gratuit : étudiants et moins de 18 ans)
(Tarif C)
Durée : 1h15
À l’Auditorium

Louis BOULANGER
La ronde du Sabbat
Droits de l’image : tout usage non commercial
Copyright : © Reims, Musée des Beaux-Arts / C. Devleeschauwer

Par Alain Vaillant, enseignant-chercheur en littérature française du 19e siècle, université Paris-Nanterre

Le romantisme a toujours eu la même idée fixe : accomplir son désir absolu en parvenant à une synthèse harmonieuse entre l’idéal et le réel, en tous domaines : ce fut sa grande obsession – d’abord son utopie, dans les premiers temps ; puis, à mesure que l’histoire en démontrait l’échec et, peut-être, l’impossibilité, la source d’un désenchantement croissant, qui s’est terminé en sombre mélancolie.

Samedi 25 avril à 15h30
Conférence

De 3€ à 5€ (Gratuit : étudiants et moins de 18 ans)
(Tarif C)
Durée : 1h15
À l’Auditorium

Par Juliette Guépratte, commissaire de l’exposition Soleils Noirs

La Croix [noire] de Kasimir Malévitch est une oeuvre toute simple : une forme élémentaire – la croix – se détache par le plus évident des contrastes – la forme est noire et le fond, blanc.
Pourtant, ce chef-d’oeuvre de l’abstraction réalisé en 1915 et conservé au Musée National d’Art Moderne ouvre sur une pensée complexe du monde où le noir est la couleur suprême du rien.

Jeudi 7 mai à 18h
Conférence

De 3€ à 5€ (Gratuit : étudiants et moins de 18 ans)
(Tarif C : incluant la projection du film Melancholia)
Durée : 1h15
À la Scène

Par Claire Fayolle et Samy Rio, commissaires de l’exposition Dans le cadre de Lille Métropole 2020, Capitale mondiale du design, cette exposition célèbre le design et ses origines. Elle crée un dialogue entre une sélection d’oeuvres du Louvre (de l’Antiquité à 1850) et une sélection d’objets issus de la démarche design (de 1850 à nos jours). Certaines pièces sont sélectionnées pour leur caractère iconique, révélant les grands noms de l’histoire du design ; d’autres pièces, peut-être plus anonymes, troublantes, célèbrent une matière et un savoir-faire perpétués, en lien avec ceux de la région Hauts-de-France (verre, céramique, textile, fonderie, etc.). Ce dialogue permet de rendre tangible l’intelligence de l’objet, le soin apporté depuis toujours à sa conception, l’utilisation de matières fascinantes, et de partager la définition du designer Ronan Bouroullec « Le design, c’est tout ce qui ne pousse pas dans la nature ».

Samedi 16 mai à 15h30
Conférence
De 3€ à 5€ (Gratuit : étudiants et moins de 18 ans) (Tarif C)
Durée : 1h15 À l’Auditorium
 

Photo : Hella Jongerius (production : manufacture de Nymphenburg)
Bowl with hippopotamus, 2004, céramique peinte à la main
© Porzellan Manufaktur Nymphenburg

AU CŒUR DES TROUS NOIRS

Par Aurélien Barrau, astrophysicien, enseignant-chercheur, professeur à l’Université Grenoble- Alpes Laboratoire de Physique Subatomique et de Cosmologie, CNRS Centre de Physique Théorique Grenoble-Alpes

Les trous noirs sont des objets très paradoxaux. D’un certain point de vue, ils sont bien compris grâce à la théorie d’Einstein et leur existence ne fait aujourd’hui plus débat. Et pourtant un grand nombre de mystères demeure, en particulier dès lors que la physique quantique est invitée dans la partie… L’astrophysicien Aurélien Barrau nous aidera à comprendre ce phénomène énigmatique et fascinant !

Une conférence suivie de : POUSSIÈRES D’ÉTOILES (étape de travail)

Par Théo Touvet

C’est l’histoire d’une particule qui, depuis le Big Bang, a parcouru miraculeusement une formidable épopée ! Dans son périple, elle a interagi avec d’autres particules au sein de nombreux atomes différents et a parcouru des distances astronomiques. Elle a évolué dans différents corps célestes avant de voir les planètes du système solaire se former et arriver sur Terre. C’est ainsi que Théo Touvet, artiste au parcours on ne peut plus singulier (musicien, gymnaste, comédien, circassien, il est également diplômé de l’École Normale Supérieure au Massachusetts Institute of Technology puis de Polytechnique à la NASA) nous présente son nouveau projet, encore en incubation. Peut-être que ce sera cela, ou peut-être tout autre chose. Mais une chose est sûre : Théo Touvet est brillant dans tout ce qu’il touche. C’est à l’aide de sa roue Cyr qu’il nous associera à ses réflexions du moment sur la matière et le vide, la vie et la mort, l’espace et le temps qui court à l’infini…

Dimanche 17 mai à 15h
Conférence

De 5€ à 10€ (Tarif B)
Durée :1h40
À la Scène

Bon à savoir : Et tout le week-end, des activités pour tous autour de l’astronomie !

Par Hélène Bouillon et Lucie Castel

Les monstres qui nous effraient aujourd’hui sont-ils les mêmes que ceux d’hier ? Leurs formes, leurs couleurs, leurs caractères ont-ils évolué depuis l’Antiquité ? Hélène Bouillon, spécialiste de l’Égypte et du Proche-Orient, et Lucie Castel, auteure de bande dessinée, explorent les plus anciennes civilisations et font revivre les créatures du passé… quitte à les réveiller ! Les monstres seront-ils coopératifs ?

Vendredi 29 mai à 14h (séance en présence de scolaires)
Samedi 30 mai à 15h30
Conférence dessinée

À partir de 8 ans
De 3€ à 5€ (Gratuit : étudiants et moins de 18 ans)
(Tarif C)
Durée : 35 min
À la Scène

PIERRE SOULAGES ET L’OUTRENOIR

Par Marie Lavandier, directrice du musée du Louvre- Lens et commissaire de l’exposition Soleils Noirs

Dans la seconde moitié du 20e siècle, la couleur noire semble devenir une substance esthétique en soi, comme en témoigne la création de nouvelles techniques du noir ou de nouveaux pigments. Forgé par Pierre Soulages en 1979,
le terme d’Outrenoir désigne « un autre champ mental que celui du simple noir », un noir lumineux aux états de surface changeants.

Une conférence suivie de : SIÈCLE SOULAGES

Lecture musicale par Michel Vuillermoz de la Comédie Française et Lionel Suarez, accordéoniste.
D’après Écrits et propos de Pierre Soulages

Michel Vuillermoz, sociétaire de la Comédie française, et Lionel Suarez, accordéoniste (qui a notamment travaillé avec Véronique Sanson, Claude Nougaro, Roberto Alagna et Florent Pagny), nous proposent une lecture musicale dédiée à la pensée du maître de l’Outrenoir.
L’itinéraire de Soulages, sa méthode, son sens du dépouillement et son goût des origines sont magistralement portés sur scène dans ce spectacle qui est également une réflexion sur l’art, sur la place de l’artiste et son besoin de créer. Les sens et les sons s’entremêlent pour rendre un hommage élégant et poétique à l’oeuvre de Pierre Soulages.

Dimanche 14 juin à 15h
Conférence

De 5€ à 14€ (Tarif A)
Durée : 2h30
À la Scène