Formes, couleurs et traces - Louvre-Lens
Icône pour  Icône pour  Icône pour  Icône pour  Icône pour  Icône pour  Icône pour

Formes, couleurs et traces

Avec Géraldine, les petits expérimentent en peinture, en couleur et en traits !

Autre proposition présentation article Blog

 

 

 

Certaines céramiques de la Galerie du temps ont perdu leurs motifs et couleurs. À vous de jouer pour leur rendre leur éclat ! Mais attention, il faudra mettre la main à la pâte !

Envie d'essayer ?

Lancez-vous !

Type d'activité

Expérimentation à la peinture ou aux feutres fins

Pour qui ?

  • Pour les familles
  • Pour les grands (dès 8 ans)
  • Pour les jeunes (dès 12 ans)
  • Pour les moyens (dès 4 ans)
  • Pour les tout-petits (dès 3 ans)

Temps requis

40 minutes

Matériel nécessaire

  • Impressions des gabarits des vases en format A4, sur papier Canson dans l’idéal
  • Gouache ou acrylique
  • Feutres fins
  • Un tube de colle
  • Un gobelet d’eau
  • Feuilles d’essuie-tout
  • Une protection pour la table
  • Une assiette
  • Un tablier pour les plus jeunes
  • Des pochettes plastiques format A4
  • Un pinceau

J'ai terminé mon activité

L’idée générale de cette activité, c’est celle de prendre du plaisir à créer tout en apprenant et en expérimentant les premiers gestes graphiques ainsi que le mélange des couleurs. Nous travaillerons avec les 3 couleurs primaires : le jaune, le rouge et le bleu. Ces trois couleurs dites primaires permettent de fabriquer les couleurs secondaires : le mélange du jaune et du bleu donnera le vert, le mélange du rouge et du bleu donnera le violet et le mélange du rouge et du jaune donnera l’orange. L’activité fait appel aussi à la motricité fine et à l’expérimentation de la matière. Il s’agit d’une activité qui peut se décliner à l’infini. Elle s’adapte également en fonction de l’âge des enfants :

  • Pour les enfants de 3 ans, privilégiez les graphismes simples : les points, la ligne droite.
  • À partir de 4 ans, on peut proposer d’autres signes graphiques tels que les lignes obliques ou serpentines.
  • Pour les 8 ans et plus, nous proposons une version de motifs graphiques aux feutres fins.

 

Imprimez vos gabarits en format A4, dans l’idéal sur papier Canson. Choisissez 3 modèles pour les enfants de 3, 4 et 5 ans. Vous pourrez renouveler l’expérience lors d’un autre temps de création. Mieux vaut un temps court pour les plus petits et conserver leur concentration. Pour les plus grands, à partir de 6 ans, vous pouvez partir sur les 6 modèles proposés.

 

Nous avons également choisi pour chaque objet, un motif spécifique, en lien avec une œuvre de la Galerie du temps. Les motifs que vous reproduirez, sont une inspiration des motifs présents sur les œuvres de la Galerie du temps.

 

  • Place à l’installation : il est plus aisé pour les plus petits (de 3 à 5 ans) de travailler au sol ou sur un tableau. Prenez le temps de bien installer votre espace de création.
  • Choisissez le modèle de vase avec votre enfant, placez-le devant lui. De même, placez l’assiette contenant la peinture à proximité. C’est parti pour la peinture graphique aux doigts ! Dans cet exemple, nous avons choisi une forme créée à partir de l’extrémité de l’index. Cette forme est à la fois empreinte et forme graphique. Chaque point sera différent. Ici, nous avons opté pour des lignes de points éloignés les uns des autres. Nous avons ensuite ajouté une seconde couleur et complété les lignes de points.

 

Faites l’activité en fonction de votre enfant : s’il ne réalise pas de lignes de points, pas d’inquiétude ! Ne perdons pas de vue le plaisir avant tout de la création. Ce qui compte, c’est de commencer par une couleur (le jaune par exemple) et ensuite, une seconde couleur (le rouge par exemple) et vous pouvez même ajouter une troisième couleur (le bleu par exemple).

Autre petit conseil : avant de se lancer sur le papier, on peut mimer le geste dans l’espace, ce qui aidera votre enfant à se délier le poignet et à mémoriser les gestes nécessaires aux motifs utilisés.

 

Photo © Géraldine Legrand

 

Photos © Géraldine Legrand

 

  • Autre variante : on conserve le même principe mais, cette fois-ci, on va utiliser une pochette plastique. Prenez votre gabarit et glissez-le dans la pochette plastique. Choisissez le motif graphique, vos deux couleurs primaires et c’est parti ! Dans notre exemple, nous avons opté, côté couleurs, pour le jaune et le bleu et, côté motif graphique, pour la ligne courbe qui rappelle les arabesques présentes dans les céramiques du département des Arts de l’Islam au musée du Louvre.

 

On commence par le jaune et on suit les courbes du modèle (une lampe). Commencez par la gauche puis la droite et ainsi de suite, jusqu’au recouvrement de notre objet.

Ensuite, retirez votre gabarit de la pochette plastique puis humidifiez le papier à l’aide de votre gobelet d’eau et de votre pinceau.

Cette étape peut être réalisée par votre enfant. La prochaine étape sera réalisable en fonction de son âge. Nous allons positionner notre pochette plastique avec les motifs sur le gabarit et ensuite utiliser sa main comme un tampon, en en effectuant des cercles sur le papier. Cette opération permettra de transférer les motifs colorés de la pochette plastique à notre feuille de papier.

 

 

 

  • Vous l’aurez compris, les possibilités sont infinies. Nous aurions pu utiliser un pinceau, un morceau d’éponge mais nous avons choisi les mains. Elles restent un outil essentiel et premier et l’utilisation de la peinture aux doigts n’est pas réservée uniquement aux plus jeunes. Bien au contraire, même les plus grands peuvent expérimenter pour ressentir la matière peinture et suivre physiquement sa création.
  • Pour les 8 ans et plus, vous pouvez travailler les motifs graphiques avec un feutre fin avec l’idée de répétition et de variations comme dans les exemples ci-dessous.

 

 

 

Focus sur deux œuvres de la Galerie du temps : le cratère décoré de guerriers et de chars et le cratère funéraire du Dipylon.

 

Vase (cratère) décoré de guerriers et de chars
Vers 1300-1200 avant J.-C., terre cuite, Paris, musée du Louvre
Photo © RMN-GP (musée du Louvre) / Raphaël Chipault

 

Dipylon (Athènes), Grèce
Vase (cratère) funéraire : scène de l’exposition du mort (prothésis)
Vers 730 avant J.-C., argile, Paris, musée du Louvre
Photo © RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Stéphane Maréchalle

 

Nos deux vases se caractérisent par les mêmes spécificités que notre activité : une forme qui définit sa fonction, des couleurs qui correspondent à une technique précise et des motifs et figures peintes qui répondent à des époques différentes.

Ces deux vases réalisés en terre cuite, c’est-à-dire en argile cuite au four, font partie du département des Antiquités grecques, étrusques et romaines des collections du Louvre.

La forme de ces deux céramiques est celle d’un cratère qui a une fonction particulière : un grand vase utilisé dans l’Antiquité et plus particulièrement chez les Grecs, pour couper le vin avec de l’eau. En effet, le vin avait une teneur en alcool élevé qu’il fallait réduire en le mélangeant avec de l’eau.

Ici, le cratère du Dipylon a été retrouvé dans un cimetière et il sert à marquer l’emplacement de la tombe. Les dimensions et le décor du vase montraient l’importance du défunt.

En ce qui concerne la couleur, c’est au cours du 7e siècle que la technique de la figure noire est mise au point dans la ville de Corinthe (en Grèce). Elle se caractérise par l’utilisation de silhouettes peintes en noir sur le fond rouge du vase, complétées par des incisions pour les détails.

Quant aux motifs, les deux cratères ont été réalisés à des périodes différentes : l’époque mycénienne pour le cratère décoré de guerriers et de chars et la période du géométrique récent pour le cratère du Dipylon. La période géométrique se caractérise par l’utilisation de motifs géométriques. Les figures humaines sont représentées sous forme d’esquisses de silhouettes. Le visage est présenté de profil, occupé entièrement par un œil ; le corps est représenté sous forme de triangle, vu de face et les bras sont représentés avec de simples lignes.

 

Voici enfin nos deux autres sources d’inspiration, pour les formes de vases et les motifs que vous avez pu apercevoir dans le tutoriel :

 

Égypte, région de Nagada, près de Thèbes (Haute-Égypte)
Vase décoré d’un grand bateau
Vers 3500-3100 avant J.-C., terre cuite, Paris, musée du Louvre
© RMN-GP (musée du Louvre) / Christian Décamps

 

Iran
Plaque de revêtement à décor de lampe
Vers 1250-1300, céramique à décor de lustre métallique, Parie, musée du Louvre,
Photo © RMN-GP (musée du Louvre) / Raphaël Chipault

 

Petit bonus !

Voici d’autres exemples de réalisation avec la technique de la pochette plastique :

 

 

Envie d'essayer ?

Lancez-vous !

Type d'activité

Expérimentation à la peinture ou aux feutres fins

Pour qui ?

  • Pour les familles
  • Pour les grands (dès 8 ans)
  • Pour les jeunes (dès 12 ans)
  • Pour les moyens (dès 4 ans)
  • Pour les tout-petits (dès 3 ans)

Temps requis

40 minutes

Matériel nécessaire

  • Impressions des gabarits des vases en format A4, sur papier Canson dans l’idéal
  • Gouache ou acrylique
  • Feutres fins
  • Un tube de colle
  • Un gobelet d’eau
  • Feuilles d’essuie-tout
  • Une protection pour la table
  • Une assiette
  • Un tablier pour les plus jeunes
  • Des pochettes plastiques format A4
  • Un pinceau

J'ai terminé mon activité

Vous avez testé cet atelier ?

Vous aussi, partagez dès maintenant votre création en quelques étapes seulement

C'est très simple :

  1. Prenez une photo de votre réalisation
  2. Envoyez-nous votre photo depuis votre ordinateur ou depuis votre téléphone
  3. Votre création sera publiée sur notre site dans la rubrique " Vos créations ". Cela peut prendre quelques jours, patience !

Vous pouvez aussi publier votre création sur les réseaux sociaux avec le hashtag #MonLouvreLens

Voir les photos des internautes