Antiquité Archives - Louvre-Lens

Tablette de fondation

Tablette de fondation
stéatite gravé
H. 7 cm ; L. 4,8 cm
Musée du Louvre – DAO
© Musée du Louvre, Dist. RMN-Grand Palais / Franck Raux

Après la prise d’une partie de l’Elam, le roi Shlugi d’Ur décide la restauration de temple de Ninhursag, déesse de la Terre. Afin de commémorer l’événement, cette tablette gravée en écriture cunéiforme est déposée dans les fondations du bâtiment.

Tablette en écriture cunéiforme commémorant la fondation d’un temple au nom de Gudéa, prince de l’État de Lagash
Vers 2100 avant J.-C.
stéatite
Musée du Louvre – DAO
AO 259
© Musée du Louvre, Dist. RMN-Grand Palais / Raphaël Chipault

Thèbes d’Egypte
Ensemble funéraire de la dame Tanetmit (enveloppe en cartonnage)
945 – 713 avant J.-C. (vers)
huile sur toile
H. 165 cm ; L. 43 cm ; P. 30 cm
Musée du Louvre – DAE
AF 83
© Musée du Louvre, Dist. RMN-Grand Palais / Georges Poncet

La dame Tanetmit était une prêtresse du dieu Amon-Rê à Thèbes.

Vers 2200-1800 avant J.-C.
Époque paléo-élamite (Iran), Kerman (province) (origine)
Bronze
AO24797
© RMN-GP (musée du Louvre) / F. Raux

Antiquité / L’Empire assyrien

vers 400-300 avant J.-C.

Sculpture ibérique

Calcaire

AM 1557

 

 

Portrait imaginaire d’Homère
Œuvre romaine d’époque impériale IIe siècle après J.-C.
marbre
H. : 54cm ; L. : 25cm
Lieu de création : à Rome Marbre du mont Pentélique d’Athènes
N° inventaire : MR 530
Institution propriétaire : Musée du Louvre – DAGER

© Musée du Louvre, Dist. RMN-Grand Palais / Thierry Ollivier

Céramique
1er siècle (avant J.-C.) (début)
terre cuite
H. 35 cm ; Poids. 1,186 kg
Europe ; France ; Picardie ; Somme ; Éterpigny

Antiquité / L’Empire perse
Suse (Iran actuel)
Vers 510 avant J.-C.
Fragment du décor de la salle du trône (apadana) du palais du roi Darius Ier : sphinx ailés coiffés de tiares à trois rangs de cornes
Briques siliceuses à glaçure
Sb 3325

 

L’Empire perse

L’Empire perse, fondé par le roi Cyrus (559-530 avant J.-C.) atteint son apogée sous le règne de Darius Ier (522-486 avant J.-C.). Son pouvoir s’étendait de l’Indus à la Mer Egée et intégrait l’Anatolie, Chypre et l’Égypte. Malgré l’affrontement avec les Grecs au cours des Guerres dites « médiques » (490-479 avant J.-C.), cet empire fut la plus grand puissance régionale jusqu’à sa conquête par Alexandre le Grand (336-323 avant J.-C.). Venus d’Iran, les Perses gouvernèrent un empire multi-ethnique, divisé en provinces (les satrapies) reliées par un réseau routier performant, unifié par l’usage de la monnaie et un système de poids et mesures. Ils créèrent une culture raffinée mêlée d’emprunts à l’Égypte, la Grèce, l’Assyrie ou la Babylonie. Le décor du palais du roi Darius Ier, dont provient ce fragment, illustre de tels emprunts.

Antiquité / L’Empire assyrien
Hadatu (aujourd’hui Arslan Tash), Assyrie (Syrie actuelle)
Vers 800-700 avant J.-C.
Plaque représentant une scène d’inspiration égyptienne : deux génies coiffés de la double couronne pharaonique (pschent) déploient leurs ailes autour d’un enfant sortant d’une fleur de lotus img ok
Ivoire
AO 11466

Cette plaquette, qui ornait un meuble luxueux, atteste par son décor de l’adoption et de la diffusion des thèmes d’influence égyptienne dans l’empire assyrien, l’enfant figuré étant probablement une représentation du dieu égyptien Horus, fils d’Osiris.