Restauration visible d'un moulage iranien Entrez dans l'atelier de restauration du Louvre-Lens !

Date :
Jeudi 27 et vendredi 28 août 2017
Place :
Coulisses du musée

Après une première campagne en juin, un nouveau fragment du moulage en plâtre d'un relief antique iranien sera restauré au musée du Louvre-Lens pendant trois jours, à partir du 26 juillet. Visible en permanence depuis une baie vitrée, l'atelier fera également l'objet de visites guidées les jeudi 27 et vendredi 28 juillet, en présence du restaurateur en charge de l'intervention. Une occasion rare d'approcher au plus près le travail en cours et de découvrir les coulisses d'un métier passionnant.
Après restauration, le moulage sera présenté dans la prochaine grande exposition temporaire du Louvre-Lens, intitulée « Musiques ! Échos de l'Antiquité », qui ouvrira le 13 septembre.



Informations pratiques
Visites guidées de l'atelier en présence du restaurateur, incluant un temps de rencontre et d'échange autour du travail en cours.
Jeudi 27 et vendredi 28 juillet à 16h.
Durée 1h. 17 personnes maximum par visite. Tous publics à partir de 8 ans.
Tarif : 6 € / 4 € (moins de 18 ans, demandeurs d'emploi, etc.).
Réservations à l'accueil du musée ou au 03 21 18 62 62.

Musée du Louvre-Lens
99 rue Paul Bert - 62300 Lens
T : +33 (0)3 21 18 62 62


En savoir plus


Le panneau restauré au Louvre-Lens appartient au département des Antiquités orientales du musée du Louvre. Il fait partie du moulage en plâtre d'un relief datant du règne de Khosrow II (590-628). Deux autres fragments de cette même oeuvre, qui en comprend huit, ont déjà été restaurés fin juin.

Ce moulage fut réalisé en 1899 sur le site sassanide de Taq-e Bostan, des grottes situées au pied d'une montagne de la chaîne du Zagros en Iran. Il représente une scène de chasse royale. On y voit notamment des musiciens accompagnant les festivités de la cour au son de leurs harpes, tambours et instruments à vent, ainsi que des chanteuses claquant des doigts. L'oeuvre impressionne par sa taille et la richesse de son décor, qui témoigne à la fois des traditions de cette époque et de l'importance des cortèges musicaux lors des célébrations royales.

Ce moulage fera l'objet d'un nettoyage par un restaurateur du patrimoine. Celui-ci effectuera également des retouches chromatiques, une consolidation du système d'attache de l'oeuvre ainsi que son assemblage final.
Comme en juin, l'intervention a été confiée à Daniel Ibled, restaurateur de sculptures. Chaque jour de présence, son travail sera visible depuis une grande baie vitrée. Les portes de l'atelier seront également ouvertes les jeudi et vendredi pour une visite guidée incluant un moment d'échange autour du travail en cours.