La musique comme remède à la mélancolie Musique

Date :
Mercredi 1er novembre à 17h
Lieu :
La Scène

Par le Trio Maschere

Et si la musique était un remède à la mélancolie ? Depuis l'Antiquité, la musique permet d'accompagner les grandes questions et épreuves de la vie. Dans le programme proposé par le Trio Maschere, il sera question de la mort. Le 2e trio de Chostakovitch exprime magistralement toute l'horreur des persécutions pendant la guerre ; pour La vallée d'Oberman, extrait du recueil Les années de pèlerinage, Liszt s'inspire des  mots et de la mélancolie de Byron ; tandis que Beethoven, communiquant avec les esprits, nous rappelle qu'à l'Antiquité déjà, la musique servait de passage pour approcher les dieux et l'au-delà.
En 2014, Olivia Hughes, Gregorio Robino et David Saudubray forment le Trio Maschere. Tous trois sont diplômés du CNSM de Paris et riches d'une longue expérience musicale. Leur premier enregistrement au musée du Louvre-Lens sera consacré à un sommet de la littérature romantique : l'intégrale de la musique pour trio de Robert Schumann.

Avec Olivia Hughes: violon, Gregorio Robino: violoncelle, David Saudubray: piano.


Tarif C
(abonné :5€ / plein :10€ / réduit/adhérent carte [L]:8€ / groupes :8€ / Moins de 18 ans : 5€)

1h15

Avant-scène
16h15
Rendez-vous dans le foyer de la Scène avec un médiateur pour une brève présentation qui permet d'établir un lien thématique ou esthétique entre les œuvres du musée et le spectacle.

Aller plus loin :
Sections « L'oreille des dieux » et « Le pouvoir des sons » dans l'exposition « Musiques ! Échos de l'Antiquité»